week end en catalogne
ESPAGNE,  FRANCE

Week-End en Catalogne

Je vous emmène avec moi, pour deux jours en Catalogne. Un week-end improvisé en pleine semaine. Deux jours lors desquels je me suis totalement laissée guider par mon amoureux qui avait tout programmé. (Je vous ai déjà dit que j’avais le meilleur des amoureux? Oui? Ah, bon, d’accord, on passe à la suite.)

Collioure : la ville aux milles couleurs

Collioure vu depuis le château Royal
Collioure, vue depuis le Château royal

Première étape de l’escapade, Collioure. Située proche de la frontière franco-espagnole, cette ville est un véritable joyau. Entre les hauteurs des Pyrénées et la fraîcheur de la Méditerranée, cette ville côtière offre un cadre authentique et paradisiaque.

Flâner au détour des rues colorées

Nous sommes arrivés très tôt dans la matinée, vers 9h30. Et il faut dire que c’était l’idéal. Nous avons pu arpenter les ruelles et le Mouré (ancien quartier de marins et de pêcheurs, où les ruelles pittoresques se rejoignent par petits escaliers) sans le flux touristique. Bien que les boutiques ne soient pas encore ouvertes, la ville a tellement à offrir qu’on peut simplement s’y balader. S’y balader et admirer chaque petite ruelle, chaque façade colorée, chaque point de vue sur la montagne puis sur la mer. On se rend vite compte que peu importe où l’on se trouve dans cette ville, le point de vue est pittoresque à souhait. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la ville a inspiré tant d’artistes, tel que Henri Matisse. Il existe d’ailleurs des visites guidées suivant le thème du fauvisme, je vous mets les liens directs juste .

Je vous laisse admirer quelques photos qui, selon moi, représentent à merveille l’atmosphère qui s’y dégage.

Bien qu’il y ait mille et une choses à découvrir dans les différentes ruelles et boutiques de la ville, cette dernière est relativement petite. C’est pourquoi le temps de visite ne demande pas toute une journée.

Le château royal

Nous ne connaissions pas ce château, et n’avions donc pas prévu de nous y rendre. Néanmoins, ce dernier surplombe le port et la ville d’une façon si majestueuse qu’il nous a intrigué. Nous nous sommes rapprochés de l’entrée et avons vu que c’était peu onéreux (bonne excuse pour découvrir le patrimoine historique). À 4€ par personne l’entrée (2€ en réalité, car il y avait une réduction du fait des travaux) , nous nous devions de franchir les portes de ce mystérieux château.

château royal de collioure
Château Royal de Collioure

Ce château accueillait la cour des Rois de Majorque entre le XIIIème et le XIVème siècle. Des visites guidées sont proposées si vous souhaitez en savoir plus.

Nous avons choisi de visiter le château librement. Bien que nous ayons eu de jolies photos, et de beaux points de vue, je ne pense pas que ce soit la meilleure façon de faire. En effet, le château étant vide, nous n’avons aucune indication sur l’endroit, sur les salles visitées, sur l’histoire en général.

Au rythme des vagues

Avant de quitter Collioure, cette ville portuaire aux milles attraits, je voulais à tout prix me rapprocher de l’eau, de la si belle Méditerranée. J’adore l’eau. Dans l’eau je suis totalement dans mon élément. Regarder la mer m’apaise et m’apporte beaucoup de force et de sérénité. (Je ne vais pas garder le suspens trop longtemps… Non, nous n’avons pas été nous baigner).

Collioure vue du dessus

Pour pouvoir se rapprocher de cet élément, nous avons effectué une petite croisière d’une heure qui longe les côtes occidentales jusqu’au cap Béar et la baie des Paulilles.

Ce n’était pas gagné cette excursion maritime car l’amoureux a tendance à ne pas tant apprécier ça. Néanmoins il a pris sur lui sachant que ça faisait une éternité que je rêvais d’une balade sur l’eau. (C’est le meilleur pas vrai?)

Ni une, ni deux nous voilà à bord d’un des bateaux de la flotte « Roussillon Croisières« . Nous avons pu découvrir Port Vendres, le cap, et aussi la Grotte des contrebandiers. Nous avons croisé de petits poissons (des oblades) ainsi que les chalutiers et leur horde de mouettes affamées. (le tout pour 16€ par personne)

Bateau de Roussillon Croisière
le chalutier et ses mouettes

Bien que la météo ne fut pas de notre côté, nous avons réellement apprécié cette excursion. L’équipage était fort sympathique, la vue sur la côte incroyable. D’ailleurs avec le ciel gris et ces falaises grisâtres et verdoyantes on se serait presque cru en Irlande, le temps d’un court instant.

Côtes catalanes

Bonnes adresses

Resto: Nous avons mangé au bar/brasserie de la Marine. Idéalement situé, il a su nous séduire avec son menu proposant des lasagnes végétariennes. On recommande.

Office du tourisme de Collioure est vraiment top. L’équipe est agréable et disponible quant aux demandes. Je vous recommande d’y faire un tour sur place ou sur leur site web, pour avoir plus d’informations quant à votre futur séjour.


Itinéraire côtier direction l’Espagne

Pour rejoindre notre deuxième escale, nous avons décidé d’emprunter la route qui longe la côte franco-espagnole. En effet, cette dernière est seulement plus longue de dix minutes par rapport à l’autoroute, et elle vous offre un panorama de dingue.

C’est ça que j’aime dans les voyages en voiture. C’est d’avoir la liberté de choisir son chemin et d’emprunter de jolies routes.

Pour rejoindre Cadaqués (au départ de Collioure) nous avons donc mis plus ou moins 1h30 et quelques arrêts photos. Pas de péage. Mais une route sinueuse, avec la rencontre d’automobilistes un peu trop confiants. Il faut alors être méfiant, mais ça vaut le coup d’œil.


Cadaqués, la ville d’une blancheur immaculée

Cadaqués vue du port

Petite ville espagnole (et/ou Catalane), au bord de la frontière française. Une pépite cachée au creux des montagnes, et au bord de la mer Méditerranée. Cadaqués, ville de Dali, est également une ville d’artistes.

Au fil des ruelles pittoresques

Tout comme Collioure, nous avons commencé notre escapade à Cadaqués par une visite de la ville via ses ruelles. Ici, plus aucune couleur, mais du blanc. Du blanc si pur à en éblouir les yeux. Et parmi ce blanc, quelques touches de bleu outremer qui viennent parsemer les façades des habitations.

Cadaqués c’est aussi de très belles boutiques. Si le porte-monnaie m’avait suivi, j’aurais dévalisé un bon nombre d’entre elles. Du vêtement aux objets déco, j’ai eu énormément de coups de cœur qu’il serait trop long de tout vous lister. Néanmoins, elles se situent toutes dans le centre ville, vous ne risquez pas de passer à côté.

À deux pas du centre ville, un havre de paix

À Cadaqués, lorsque vous faites face à la mer, vous apercevrez sur votre droite un phare. Le phare de Calanans très exactement. Nous devions effectuer une randonnée jusqu’à ce fameux phare, en longeant la côte. Mais une fois arrivé au bout de toute trace de route, il y a un petit pont reliant à un rocher/presqu’île. Nous n’avons pas été sur cet îlot, mais au lieu de ça nous avons « enjambé » le pont.

Et là, nous nous sommes retrouvés au paradis.

Un lieu sauvage façonné par les vagues qui viennent s’écraser brutalement sur la roche. Coupé de toute civilisation. Un lieu où la nature impose le respect.

Nous nous sommes donc posés là pour l’après midi. À écouter et contempler les houles. Bercer par le soleil sur notre peau, et la brise marine dans nos cheveux.

C’est sur cet instant que notre voyage s’achèvera. Deux jours intenses, qui nous ont ressourcé jusqu’à la prochaine escapade.

Bonnes adresses

Resto: Coco Cuina Viva. Certainement le meilleur restaurant qu’on aurait pu trouver. Au menu deux jus de fruits frais, deux burgers vegans à base de guacamole, maïs et cacahuète, accompagnés de ses frites de magnoc. Un délice. Le tout pour 46€. (Avec la bouteille d’eau)


Hébergement

Lors de ce week-end, nous avons logé sur Argelès-su-mer, dans un super gîte/chambre d’hôte.

Ce logement était idéal. Plutôt bien placé mais extrêmement calme. Nous avons d’ailleurs eu beaucoup de peine à sortir du lit le matin, tellement nous y étions bien.

Les hôtes sont d’une extrême gentillesse et serviables à la moindre question.

Quant au petit-déjeuner, il était divin. Entre pain, petits-pains (Pains au chocolat ou chocolatines pour tous les non-nordistes), pancakes, confitures maison, jus d’oranges pressées, thés, fromages, œufs brouillés, nos papilles et estomacs étaient ravis. De plus, la veille au soir, nos hôtes nous proposent de remplir une fiche sur laquelle on coche ce que l’on souhaite déjeuner. Ce qui fait que l’organisation est au top, et en plus il y a énormément moins de gaspillage.

Un grand OUI pour cet hébergement!

Je vous laisse en découvrir plus sur leur site web.

Sur ce, je vous dis à très vite, en espérant que ce petit article vous aura fait voyager le temps de quelques minutes.

Je vous embrasse,

Laurie

8 commentaires

  • Yannick CALLEWAERT

    Quelques petites fautes… mais je ne sais pas si je peux les corriger à partir de ce commentaire…

    En tout cas, beau récit qui nous rappelle de bons souvenirs de vacances en famille…

    • Laurie

      Merci pour les corrections apportées par mail ! 🙂
      Ca m’a aussi rappelé des souvenirs en y étant, sauf pour Collioure, je n’arrivais plus à me souvenir de cet endroit !

      • CALLEWAERT

        Excellent écrit avec des infos, des descriptions et des notes d’humour au top!!
        À Collioure, tu étais toute petite et le soir du 15 août, nous traversions les ruelles où quelques personnes cuvaient (y’a pas d’autre mot) et tu as dit : « Regarde les monsieurs dorment par terre ».
        Et CADAQUÈS….les souvenirs sont à la hauteur des magnifiques paysages !!
        Merci Laurie

        • Laurie

          Merci encore tata! 🙂
          Ah beh tu sais quoi? j’avais justement dit à Mathieu que je ne me rappelais pu vraiment de Collioure, à part un esprit de fête avec énormément de monde et de la musique.. mais je n’étais même plus sûre qu’il s’agissait de là-bas! mais ton commentaire vient de me le confirmer !
          Bisous!

    • Laurie

      Oh merci ça me fait énormément plaisir !
      Et oui, c’est un petit week-end facile et très sympa à faire 🙂

  • Kikimagtravel

    C’est toujours un bonheur de lire des articles sur ma région, mon chez moi hihi. vous auriez du me le dire que vous veniez par ici ça m’aurait fait plaisir de vous donner des petits coins sympas de la côte vermeille et peut être se boire un coup tous les 4 le soir ? Ça sera pour une prochaine 🙂 en tout cas l’article est top et surtout bien écrit qui donne envie d’y aller ! Vous avez su très bien capté l’atmosphere catalane et vous avez eu raison de vous lever tôt . Collioure au petit matin c’est exceptionnel ! Et que dire de Cadaques ?? J’ai toujours aimé y aller et à chaque fois j’y découvre quelque chose de nouveau. Et malgré les années qui passent cette ville garde toujours son authenticité !

    • Laurie

      Oh merci beaucoup pour ce si beau retour! Si l’article est validé par quelqu’un de la région c’est encore mieux 🙂
      Ah mais oui en sachant on aurait dû essayer de se capter! Une prochaine fois comme tu dis! De toute façon on retournera dans la région, il y a tellement de chose à y découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.