Point Lecture : Mai 2020

Hello ! Alors on se retrouve aujourd’hui pour un nouveau point lecture, celui du mois de mai 2020. Et comment vous dire… nous avons du pain sur la planche, car je n’ai pas lu 4, ni 6, ni même 8 livres en mai.. Non non. Mais j’en ai bien 11 à vous présenter. Pour « faciliter » la lecture de cet article, j’ai décidé de diviser en sous-catégories mes lectures. J’espère que ça vous permettra de mieux vous y retrouver, et de (peut-être) ne lire que les revues littéraires qui vous parlent.

Bon on commence sans plus attendre sinon demain on y est encore…

Quelques classiques pour cette première partie de mon Point Lecture de Mai.

Depuis le début du mois, j’ai une envie insatiable de lire du classique… J’en ai d’ailleurs une pile (imposante) qui m’attend sagement, et que je me languis de dévorer.

L’étrange contrée – E.HEMINGWAY

★ ★ ☆ ☆ ☆

Un écrivain désabusé voyage en Floride avec une femme beaucoup plus jeune que lui : ils vont au restaurant, boivent un verre, parlent de la guerre d’Espagne, de leur vie, d’avenir et font l’amour… Soudain tout se trouble, le soupçon de l’inceste rôde, les difficultés à écrire et à vivre resurgissent et, avec elles, l’inexorable fatalité.

L’étrange contrée – E.HEMINGWAY (Ed. Folio 2€)

Alors, que dire… J’avais adoré « Le vieil homme et la mer » du même auteur. Mais alors , je suis complètement passée à côté. Je n’ai pas été transportée, mais émotions-sentiments-ressentis sont restés de marbre (ce qui est très rare pour l’hypersensible que je suis). J’ai trouvé que le récit était plat. Que c’était comme vide et que ça restait en surface..

Si vous l’avez lu, dîtes-moi ce que vous en avez pensé?

Je vous rassure, c’est la lecture que j’ai le moins aimé du mois de Mai. De jolies surprises arrivent ensuite.

La peste – CAMUS

★ ★ ★ ★ ☆

– Naturellement, vous savez ce que c’est, Rieux?

– J’attends le résultat des analyses.

– Moi, je le sais. Et je n’ai pas besoin d’analyses. J’ai fait une partie de ma carrière en Chine, et j’ai vu quelques cas à Paris, il y a une vingtaines d’années. Seulement, on n’a pas osé leur donner un nom, sur le moment… Et puis, comme disait un confrère : « C’est impossible, tout le monde sait qu’elle a disparu de l’Occident. » Oui, tout le monde le savait, sauf les morts. Allons Rieux, vous savez aussi bien que moi ce que c’est…

– Oui, Castel, dit-il, c’est à peine croyable. Mail il semble bien que ce soit la peste.

La peste – A.CAMUS (Ed. Folio)

On remonte la pente des étoiles avec cette lecture.

Est ce que je suis un cliché ambulant, qui a lu « La Peste » en période de confinement suite à une épidémie? Oui.

Pour être honnête avec vous, ça faisait des mois que j’avais récupéré ce livre mais que je n’avais pas encore eu l’envie de le lire. Puis mon envie de classique arrivant, suivie de l’épidémie a fait naître un déclic. Il était grand temps pour lui et moi de partager ces quelques instants ensemble.

Je n’avais jamais lu de Camus, que ce soit par plaisir ou de façon scolaire. Mais j’ai été agréablement surprise. Je trouve que sa plume se lit d’une extrême facilité, tout est fluide, poétique et lyrique. Ce fut une lecture très riche, pleines d’images, et de leçons. Je ne vais pas vous faire un cours de littérature ici, mais je vous invite à lire ce roman, et à étudier (dans les grandes lignes) tout ce qu’il en découle.

Je pense qu’il s’agit là du livre le plus adapté à ce point lecture de Mai 2020… #confinement.

Le château de ma mère – M.PAGNOL

★ ★ ★ ☆ ☆

Cette histoire est vraie, mais elle s’est passée il y a bien longtemps, quand vos grands-parents étaient encore des enfants… À cet époque, des charrettes et des fiacres roulaient dans les rues, et quand une auto arrivait, on l’entendait venir de bien loin… Alors les chevaux prenaient le mors aux dents , et les gens couraient s’abriter sous les portes cochères… C’est pour vous dire que le monde change vite… Mais il y a une chose qui ne changera jamais: c’est l’amour des enfants pour leur mère, et j’ai écrit ce livre pour apprendre aux petites filles comment leurs fils les aimeront un jour…

Le château de ma mère – M.PAGNOL (Ed. Presses Pocket)

Après la « Gloire de mon père », c’était la suite logique pour combler mon manque de culture « provençale« . Dans ce deuxième tome des souvenirs d’enfance de Pagnol, on suit toujours ses aventures non loin de Marseille. Dans cette lecture j’y ai retrouvé la chaleur provençale, ses odeurs de Garrigue et son atmosphère que je chérie tant. J’ai pu y retrouver Marcel, et sa famille. Comme des retrouvailles avec de vieilles connaissances. Mais aussi de nouveaux personnages, dont Lili. Néanmoins, je ne lui attribut pas plus que 3* car je suis restée sur ma fin. J’ai eu le sentiment que les dernières pages ont été vite « expédiées » à mon grand désarroi. Ceci étant dit, j’ai HÂTE de me plonger dans la suite littéraire avec « Le temps des secrets ».


Quelques lectures fictives…

Lovely bones – A.SEBOLD

★ ★ ★ ☆ ☆

When we first meet Susie Salmon, she is already in heaven. As she looks down from this strange new place, she tells us, in the fresh and spirited voice of a fourteen-year-old girl, a tale that is both haunting and full of hope.

In the weeks following her death, Susie watches life continuing without her – her school friends trading rumors about her disappearance, her family holding out hope that she’ll be found, her killer trying to cover his tracks. As months pass without leads, Susie sees her parents’ marriage being contorted y loss, her sister hardening herself in an effort to stay strong, and her little brother trying to grasp the meaning of the word « gone ».

(…)

Lovely bones – A.SEBOLD (Ed. Little Brown)

Lecture un peu de « triche« , car j’avais commencé ce livre il y a des mois, mais n’avais jamais été plus loin que les 30 premières pages. De ce fait j’ai lu la grosse majorité du livre ce mois de mai! Il mérite donc sa place dans mon point lecture de mai pas vrai?

J’ai aimé cette lecture, que j’ai trouvé innovante. En tout cas pour ma part, en tant que lectrice, je n’avais jamais lu quelque chose d’identique. J’ai trouvé cela très intéressant de voir l’histoire du point de vue de Susie. Cet « ange » qui voit, depuis le paradis, la vie reprendre son cours, suite à son viol et meurtre. J’ai trouvé certains moments touchants, et poignants. MAIS, je ne lui attribue « que » 3 * car j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de longueurs, et que malgré tout, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Cela n’a pas empêché le fait que je voulais absolument finir ce livre et découvrir le terme de cette histoire!

Si vous avez envie de découvrir cette histoire (mais que vous n’avez pas envie de vous coltiner toutes ces pages), sachez qu’il a été adapté au cinéma. Et d’ailleurs le film est disponible sur Amazon Prime!

Everything Everything – N.YOON

★ ★ ★ ☆ ☆

Ma maladie est aussi rare que célèbre, on l’appelle « maladie de l’enfant bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Everythin Everything – N.YOON (Ed. Le livre de poche Jeunesse)

Une lecture de mai dans le registre du young Adulte. De quoi apporter un peu de légèreté. J’ai vraiment aimé lire cette histoire, que j’avais d’ailleurs lu lors de mon Readathon. Je l’avais donc terminé en 2 heures je crois… Bref, on s’en fou ☼. Le topic de ce bouquin me faisait beaucoup penser à « Nos étoiles contraires » : des ados/jeunes adultes, une maladie grave, une romance. Ce livre, j’avais du en entendre parlé l’an passé sur Booktude, et le pitch m’avait intéressé. J’ai beaucoup aimé le côté « ludique » de ce livre. En effet nous avons plusieurs sortes de visuels : du récit, des notes, des conversations par mail, des dessins. Cela permet de ne pas s’ennuyer au fur et à mesure des pages. Ce fut donc un moment agréable, les personnages sont sympas, on peut facilement s’imaginer à leur place et ressentir leurs émotions/frustrations. Néanmoins, le dénouement de l’histoire (que je tairai bien entendu) m’a quelque peu dérangée. Et cela fait que ma lecture agréable, ce retrouve désormais mitigée.

Je sais qu’un film de ce bouquin existe également, j’ai bien envie de le découvrir, vous l’avez déjà vu?

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban – J.K.ROWLING

★ ★ ★ ★ ★

When the Knight Bus crashes through the darkness and screeches to a halt in front of him, it’s start of another far from ordinary year at Hogwarts for Harry Potter. Sirius Black, escaped mass murderer and follower to Lord Voldemort, is on the run – and they say is coming after Harry. In the first ever Divination class, Professor Trelawney sees an Omen of Death in Harry’s tea leaves… But perhaps most terrifying of all are the Dementors patrolling the school grounds, with their soul-sucking kiss…

Harry Potter #3 – J.K.ROWLING (Ed. Bloomsbury)

Encore une fois, je ne vais pas apporter grand chose à ce bouquin, tant il est connu (d’autant plus par notre génération). Comme les deux tomes précédents, c’est sans grande surprise que j’ai adoré ce troisième livre. De plus, j’ajouterai même qu’il s’agit (jusque là) de mon tome favoris! En effet, j’ai trouvé que celui-ci apportait nettement plus d’informations que les films. Notamment sur Sirius Black et sa sortie de prison, la carte du Maroudeur, et la Cabane hurlante, entre autres. Ce tome 3 est significatif car il permet de comprendre davantage toute l’histoire, et en plus, nous découvrons plein de nouveaux personnages. Et ça j’ai adoré (même si je les connaissais déjà via le film)! Hâte de me plonger dans le tome suivant !

Un peu de douceur pour ce Point Lecture de Mai 2020

Dans le murmure des feuilles qui dansent – A.LEDIG

★ ★ ★ ★ ☆

Anaëlle, une jeune femme dont le destin a été bouleversé par un accident, se reconstruit doucement, entre son travail et sa passion pour l’écriture. À la rechercher d’informations pour son prochain roman, elle entame une correspondance avec Hervé, procureur à Strasbourg.

Thomas, menuisier, délaisse son atelier pour rejoindre l’hôpital où son petit frère Simon affronte une grave maladie. Ses histoires merveilleuses d’arbres et de forêt colorent le quotidien de l’enfant.

Si chacun se bat à sa manière contre la fatalité, le hasard pourrait bien décider de les réconforter. (…)

Dans le murmure des feuilles qui dansent – A.LEDIG (Ed. Le livre de poche)

Honnêtement ça faisait des mois, et des mois, que ce bouquin était dans ma pile à lire. Il m’avait vraiment interpellée lorsque j’étais en librairie, puis au fil des semaines/des mois, il s’est laissé oublier sur mes étagères. Et je suis ravie d’avoir enfin pu lire ce roman d’Agnès Ledig et de l’inclure dans mon point lecture de Mai 2020. Je l’ai mis dans cette « sous-catégorie » douceur car j’ai trouvé que la manière d’écrire, les mots choisis, l’arrière plan, etc, sont c’est éléments qui adoucissent le fond. Je me suis laissé bercer par cette lecture, et chaque page tournée était comme un doux réconfort me disant « ça va aller« . Autrement, j’ai adoré suivre les histoires des différents personnages en parallèle, puis les voir s’imbriquer les unes aux autres. Je me suis retrouvée attachée aux personnages, et ai même versé ma petite larme…♥ Sous ces touches d’amour, de bienveillance, de passion et de rencontre, se cachent des sujets lourds qui, malheureusement, régissent la vie de beaucoup d’êtres humain.

Une année en Provence – P.MAYLE

★ ★ ★ ★ ☆

Durant ses vacances, l’écrivain anglais Peter Mayle tombe sous le charme de la Provence. Dans un style inimitable mêlant l’humour et la tendresse, il nous peint les saveurs d’un village du Lubéron: Amédée et ses formules chantantes, la truffe et les délices de la tables, l’énergie chaleureuse des terrasses de café, la sieste et le bon vin… Un voyage qui sent bon le sud.

Une année en Provence – P.MAYLE (Ed.Points)

Alors j’ai vraiment adoré ce Roman. Très probablement parce que je me retrouvais à travers les yeux de Peter Mayle. Bien que lui soit un Londonien venu s’expatrier en Provence, et que moi je suis française restée en France. Néanmoins, passer du Nord-pas-de-calais au Vaucluse, c’est presque aussi dépaysant que l’expatriation de l’auteur. Le livre est construit en 12 chapitres, chacun correspondant à un mois de l’année. Comme son titre l’indique, nous allons suivre au fil des mois, la première année de ce couple anglophone installé en Provence. Ce que j’ai adoré aussi c’est retrouver l’émerveillement que j’ai pu ressentir (et que je continu de ressentir) en m’installant dans cette région, ainsi que l’adaptation à ce nouveau mode de vie. Oui car vivre en Provence c’est un mode de vie à part entière. Puis ce que j’ai adoré aussi c’est de visualiser très clairement chaque lieu présenté, puisque c’est aujourd’hui chez moi. Enfin bref, un Roman que je recommande si vous êtes du Lubéron et environs (oui un peu de chauvinisme ne fait pas de mal), et d’ailleurs pour un peu d’évasion.

Pour terminer ce point lecture de Mai, passons par la littérature étrangère…

Les Délices de Tokyo – D.SUKEGAWA

★ ★ ★ ★ ☆

« Ecouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

Les Délices de Tokyo – D.SUKAGAWA (Ed. Le livre de poche)

Alors ce livre a été une pure merveille à découvrir et à lire. Je me suis très rapidement plongée dans l’histoire, et attachée aux personnages. C’est un livre plein de douceur, et de poésie, vous vous doutez alors que j’ai adoré car c’est tout ce que j’aime. Bien qu’il soit plein de sensualité, il aborde des sujets lourds et importants faisant partis de l’Histoire japonaise. Et j’ai pris beaucoup de plaisir à en découvrir davantage sur cette culture (même si elle n’est pas toujours reluisante). Par contre, si comme moi vous adorez manger, je vous préviens, vous risquez d’avoir le ventre qui gargouille tout au long de votre lecture. Pour ma part, j’ai qu’une hâte c’est de goûter à la cuisine japonaise, et d’en découvrir encore plus sur cette culture/univers qui me fascine

La tombe des lucioles – A.NOSAKA

★ ★ ★ ☆ ☆

L’histoire d’un frère et d’une sœur qui s’aiment et vagabondent dans l’enfer des incendies tandis que la guerre fait rage : une histoire qui est que Nosaka vécut lui-même, âgé de quatorze ans, en juin 1945. Mais Nosaka, c’est aussi un style inimitable, une écriture luxuriante que l’on reconnaît d’abord à son brassage de toutes sortes de voix et de langues. Un prose étonnante, ample, longue, qui réussit à concentrer en une seule phrase des couleurs, odeurs et dialogues, secouée de mots d’argot, d’expressions crues, d’images quasi insoutenables, qui trouvent ici une beauté poétique et nouvelle.

La tombe des lucioles – A.NOSAKA (Ed. Picquier poche)

Ce bouquin regroupe deux textes de l’auteur, la Tombe des lucioles & les Algues d’Amérique. J’avais vraiment envie de lire ce livre qui est ensuite devenu le célèbre dessin-animé de Takahata Isao (Ghibli). Néanmoins, je n’ai pas été autant transportée ni touchée que ce que j’aurais aimé. Peut-être en attendais-je trop de ce livre? Je dois tout de même reconnaître la plume de l’auteur, qui est à la fois incisive, dure, crue et touchante, poétique, douce. Un contraste parfois compliqué à suivre (pour ma part en tout cas). Je pense que je n’ai juste pas été sensible au côté crue de certains passages du texte. Malgré cela, j’ai quand même apprécié ma lecture, et avoue avoir été touchée sur certains passages. Quant au deuxième texte, « Les algues d’amérique« , autant vous dire que je n’ai pas aimé… Le style d’écriture couplé à l’histoire.. pas ma tasse de thé…

Si vous avez lu ces œuvres, dîtes-moi ce que vous en avez pensé, je suis curieuse de savoir si on partage le même point de vue ou pas du tout?

La Voleuse de livres – M.ZUSAK

★ ★ ★ ★ ★

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée.

Est-ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt? Ou sa force extraordinaire face aux événements? À moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre et à même inspiré à la Mort ce joli surnom : la Voleuse de livres…

La Voleuse de livres – M.ZUSAK (Ed.Pocket)

Probablement que beaucoup d’entre vous connaîtront déjà cette histoire (soit par le livre, soit par son adaptation cinématographique), mais pour ma part je ne connaissais ni l’un ni l’autre. J’ai eu la chance de pouvoir lire ce livre gentiment prêté par ma belle-sœur, et que je pense bien m’acheter tant je l’ai adoré. Une histoire originale, ironique, poignante. Une façon singulière de se plonger dans cette période si tristement célèbre, qui, grâce à Liesel, paraît plus « soutenable« . En effet Liesel est curieuse, drôle, très courageuse et à un cœur en or (malgré les terribles épreuves qu’elle rencontrera dans sa vie). Une héroïne à laquelle j’ai pris plaisir à m’accrocher. De plus, avoir tout ce récit narré par la Mort elle-même ajoute une dimension encore plus ironique, paradoxale, et originale à ce bouquin. Bref, lisez-le si ce n’est déjà fait, et dîtes m’en des nouvelles! Pour ma part je file me procurer le film ♥


La fin de ce point lecture de mai…

Et voila, nous somme enfin arrivés au bout de cet INTERMINABLE point lecture! Je vous rassure, ce mois de Mai était exceptionnel, et très rare seront les mois avec autant de bouquins! Néanmoins, comme vous l’avez pu remarqué dans ce point lecture, j’ai eu de jolies surprises et même des coups de cœur.

Est-ce vous craquerez sur une de mes lectures? Laquelle vous a donné le plus envie?

En attendant je vous souhaite un douce journée/soirée,

Avec plein d’amour,

Laurie ♥

PS: Si vous avez suivi mes posts intagram, vous vous doutez alors que certains de ces livres présentés feront partis de mes futurs articles « Envies d »Evasion »…♥

7 Replies to “Point Lecture : Mai 2020”

  1. Coucou ! Le seul livre que j’ai lu dans toute cette jolie liste c’est Everything Everything. J’ai aussi beaucoup aimé cette histoire même si je trouvais qu’il me manquait quelque chose pour que ce soit un véritable coup de cœur. Merci pour toutes tes autres idées de lecture que je viendrais sûrement picorer dans les semaines à venir. En ce moment, j’ai débuté « Tout le bleu du ciel » et j’accroche carrément à cette histoire, j’ai hâte de dévorer la suite, je ne sais pas si tu connais mais je te le conseille au passage ! Bisous

    1. Oui je trouve aussi qu’il manquait quelque chose, ou qu’il y avait comme un couac pour faire de ce livre un coup de coeur !
      Je ne connais pas du tout ce livre mais je me plongerai dessus quand je serai en manque de bouquin ♥

  2. Ah lala La Peste j’y ai eu le droit, encore plus en vivant à La Ciotat car chaque année il y avait le festival 1720 (que j’ai fait).
    Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban est mon préféré sur les 7 tomes ! Il est drôle, il y a plein de choses trop cool comme la carte du Maraudeur/Buck/Honeyducks etc… et de nouveaux personnages tellement attachants ! Ouais j’adore ce tome haha
    Pour ce qui est du tombeau des lucioles, et malgré le fait que je sois hypersensible, je n’ai pas été touchée par le Ghibli (je n’ai pas lu le livre). Tout le monde me dit « J’ai pleuré pendant ce film » eh bien bizarrement moi j’ai été une sans coeur apparemment.
    L’année en Provence me dit pas mal étant donné que c’est ma région donc je le mets dans ma liste à lire ! Merci pour cette découverte <3

    1. Merci pour tous tes commentaires ma belle ♥ Ha je ne connais pas ce festival tient, je me renseignerai 🙂 ♥ Je pense que ce tome 3 sera mon favori aussi, je l’ai adoré! je ferai le point quand je les aurait tous finis 😀
      Ca me rassure que tu me dises ça, justement, je suis aussi quelqu’un d’hyersensible et j’étais étonnée de voir que ce livre ne m’avait pas du tout touchée! On m’a dit aussi que l’animé de Ghibli me ferait pleurer.. je te tiendrai au courant quand je l’aurais vu hihi ♥

  3. Ça fait longtemps que je voulais découvrir « La Voleuse de livres  » mais je ne l’ai encore jamais fait…

    En tout cas j’ai moi aussi beaucoup aimé « Everything everything », il faut que je compare avec le film 😊 Je ne sais pas toi, mais moi j’ai horreur de voir un film avant d’avoir lu le bouquin lorsqu’il s’agit d’une adaptation… 🙈

    1. Ha beh je te conseille vivement « la voleuse de livres »! J’ai hâte de voir le film maintenant car il parait qu’il est top!

      Beh quand je vois un film avant le livre, (comme les harry potter… hihi), il faut que j’attende un certains temps (plusieurs années) avant de plonger dans le bouquin d’origine. Ca me permet d’avoir oublier certains détails, et de profiter de mon imagination un peu plus ♥

  4. Ça fait longtemps que je voulais découvrir « La Voleuse de livres » mais je ne l’ai encore jamais fait…

    En tout cas j’ai moi aussi beaucoup aimé « Everything everything », il faut que je compare avec le film 😊 Je ne sais pas toi, mais moi j’ai horreur de voir un film avant d’avoir lu le bouquin lorsqu’il s’agit d’une adaptation… 🙈

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.