lectures du mois avril 2019
BIEN-ÊTRE

Lectures du mois #Avril 2019

Kilomètre Zéro - Maud Ankaoua
5/5

Bon, sans trop de suspens, j’ai clairement adoré ce livre. Et l’ai dévoré à une vitesse folle.

« Kilomètre Zéro » est un livre de développement personnel, d’aide à la pensée positive. Néanmoins, ce livre n’est pas comme les autres bouquins de développement. Je vous raconte ça rapidement.

Avant tout, laissez-moi vous en faire un petit résumé, sans dévoiler tout le livre, afin que vous ayez le plaisir de le lire. (Le principe d’un résumé… merci Laurie!)

C’est l’histoire de Maëlle. Jeune femme , célibataire, débordante d’énergie qui consacre la majeure partie de son temps à son travail, les belles choses et la salle de sport. Tout semble alors lui sourire, sans la moindre imperfection à l’horizon.

Jusqu’au jour où son amie, Romane, lui annonce son cancer du sein. Maëlle se sent alors dévastée. Néanmoins, Romane lui propose une mission toute particulière, une question de vie ou de mort. Maëlle se retrouve donc confrontée à un dilemme; tout quitter pour partir à l’autre bout du monde afin d’aider son amie, ou raisonner cette dernière en disant que de telles choses n’existent pas et l’accompagner dans sa convalescence. 

Au fur et à mesure, Maëlle se rendra compte que la réalité n’est pas l’idée qu’elle en avait et ses expériences/rencontres la changeront à tout jamais.

Ce que j’ai aimé dans cette lecture :

  1. Une lecture positive fait toujours du bien
  2. Le fait que ce soit sous forme de roman, les leçons de vie sont beaucoup plus facilement assimilables. En effet, on peut aisément s’identifier à Maëlle, et appliquer ce qu’elle apprend tout au long de son aventure à notre propre vie.
  3. Il est extrêmement bien écrit, et se lit d’une facilité incroyable.
  4. L’auteur anticipe nos incompréhensions. Je m’explique. Parfois certaines notions de développement personnel (ou autre), peuvent nous sembler floues. Or ici, lors de ces moments nous avons souvent une explication qui s’en suit… Enfin, si ce n’est pas clair pour vous, je vous conseille le livre!

J’ai tellement aimé ce livre que je l’ai offert à ma tata (d’où le manque de photo…), qui j’espère l’offrira à son tour une fois lu.

Pour vous procurer ce livre, c’est juste !

Le Vieil homme et la mer - E. Hemingway
4/5

Mon premier Hemingway. J’avais évidemment connaissance de ce grand auteur américain du XXème siècle. Néanmoins je n’avais jamais lu une seule de ces œuvres.

J’ai commencé par la lecture de celui-ci à cause d’un détail tout bête… L’histoire se déroule à Cuba. Lieu chéri de l’écrivain et destination de rêve pour moi.

Petit résumé ci-dessous :

L’histoire d’un vieil homme et de la mer cubaine. Santiago, vieux pêcheur, peu chanceux quant à ses prises. Un jour, il part seul en mer, son jeune ami ne pouvant pas l’accompagner. 

Dès lors, commence une aventure sans répit entre l’homme et la nature sauvage et impitoyable.

Au cours de cette expédition, le vieil homme tient enfin  SA prise, celle qui lui vaudra de l’or. Un énorme poisson, gigantesque, comme peu en ont déjà vu. 

Débute alors un combat sans merci, où l’on suit le vieil homme au cours de cette nuit qui semble interminable.

À première vue, ce livre n’était pas fait pour moi. Au cours des premières pages je me suis d’ailleurs questionnée sur pourquoi je m’infligeais une lecture loin de mes centres d’intérêts.  En effet, la pêche n’est vraiment pas une activité qui m’intéresse, et plus encore, en tant que végétarienne, j’aurai plutôt tendance à être contre cela.

Néanmoins, je lui dessers tout de même 4 étoiles sur 5, voilà pourquoi:

  1. Une plume parfaitement maîtrisée. Même si j’imagine que vous n’en doutiez pas au vue de la renommée de l’auteur.
  2. Au-delà de la pêche, j’ai vraiment été prise de bienveillance et d’attachement pour le vieil homme et n’avais qu’une seule envie, qu’il rentre au port de la Havane sein et sauf.
  3. Le fait qu’il y ait peu de pages, rend la lecture d’autant plus trépidante. Les actions et péripéties ne cessent de nous maintenir en haleine.

Ici la pêche est montrée sous un autre jour, à une autre époque, dans un autre pays. À un instant donné où les hommes ne vivaient que de ça. Où il vivait cette activité comme un combat, une passion qui les animait du plus profond de leurs êtres. Ce temps où l’homme devait se battre contre la nature impitoyable. Néanmoins, on ressent le respect du vieil homme sur la nature, et sur cet être à qui il hôte la vie pour la sienne.

Et ce sont tous ces éléments alliés aux trois points précédents qui font que pour moi ce livre est une réelle oeuvre.

L’étoile manquée est simplement pour le fait que j’ai dû attendre pas mal de pages avant d’être plongée dans ma lecture.

Pour lire ce roman, trouvez-le juste ici.

Gatsby le Magnifique - F.S. Gitzgerald
3/5

J’avais déjà étudié ce livre à la Fac, mais sans réellement y prêter attention. Quelques années plus tard, j’ai voulu réitérer l’expérience.

Et je dois avouer que j’ai bien eu du mal à adhérer à l’écriture « Fitzgeraldienne »…

Le résumé:

Gatsby, riche homme mystérieux à la somptueuse demeure sur Long Island. 

L’histoire se déroule sous l’oeil de Nick Carraway, « partenaire » comme l’appelle Gatsby. Nick habite une petite demeure avoisinante celle de Jay Gatsby. De là, il a vue sur ces soirées démesurées qui ont lieu tout l’été chez son voisin.

Dès ce moment-là, Nick va alors nous dépeindre au fur et à mesure des moments passés avec Gatsby, un portrait de ce mystérieux homme, ses rêves et ses désillusions.

Ce que j’ai aimé:

  1. L’image de démesure, d’exubérance des années folles.
  2. Découvrir le personnage de Gatsby qui est si énigmatique. D’ailleurs certaines questions à son sujet demeurent floues à jamais.
  3. Le mélange entre rêve, et désillusion si finement maîtrisé jusque la fin du récit.
  4. Le personnage de Daisy Buchanan que je trouve d’une douce naïveté, qui la rend si attachante.

J’ai beaucoup aimé cette histoire et ce tableau des années folles. Néanmoins, je ne lui attribue qu’un 3 sur 5 car j’ai eu énormément de mal à me faire au style d’écriture de l’auteur. En effet, arrivée au bout d’une phrase j’en avais déjà perdue le début. 

Enfin tous ces jugements ne sont que personnels… 🙂

Un appartement à Paris - G. Musso
3.5/5

Musso, j’imagine que tout le monde a déjà lu un de ces livres ou en a déjà entendu parlé. Si vous ne connaissez pas, je vous présente l’auteur qui effectue certainement le plus de ventes de nos jours. Bref ! 

Je vous présente LE livre qui a su me renouer avec Musso, c’est parti :

Madeline, anienne flic et Gaspard auteur de pièce de théâtre se retrouvent tous les deux à Paris. Par un hasard fabuleux, l’un comme l’autre ont loué un appartement qui n’est autre que celui de Sean Lorenz, peintre décédé un an auparavant après la mort de son fils. 

Madeline et Gaspard deviennent pris de passion pour les oeuvres de Lorenz et pour son destin funeste.

Commence alors une enquête menée par ces deux personnages afin de soulever les ombres de cette histoire. 

Ce que j’ai aimé:

  1. Comme la plupart des Musso, cela se lit extrêmement facilement.
  2. Pas d’histoire d’amour à l’eau de rose qui rythme le thriller.
  3. Globalement un bon suspens du début à la fin, qui nous tient en haleine.

Bien que, selon moi, nous sommes loin du pur thriller, ce dernier tient la route. En effet, le suspens, les rebondissements et la noirceur de certaines scènes sont au rendez-vous. Néanmoins, la plume de Musso reste facilement reconnaissable et on y retrouve une douceur habituelle agrémentée de connaissances culturelles ci et là du récit.

Ces dernières années j’avais un peu de mal avec Musso. À chaque nouvelle lecture je me perdais dans le fil des histoires, ressentant trop de similitudes dans chacune d’elles. Après tout ce temps, j’ai renoué avec Musso grâce à « Un appartement à Paris », comme si je redécouvrais cet auteur.

Loin d’être fan, j’aime beaucoup cet écrivain par sa facilité de lecture. C’est plus ou moins le livre qu’on a envie de lire en vacances au bord d’une plage. Un suspens qui n’est pas prise de tête. Un livre que j’ai lu en 2-3 jours, ce qui m’a permis de rester totalement concentrée dedans.

Si vous aussi vous souhaitez découvrir ce roman, c’est juste .

Le Tour du monde en 80 jours - J. Verne
5/5

Nous terminons cette revue de mes lectures du mois d’avril par un deuxième coup de cœur. Un grand classique de la littérature.

Il s’agit là d’un vieux livre retrouvé chez mes parents, ou bien chez mes grand-parents… Ces belles couvertures me font de l’œil. Je l’ai trimbalé lors de mes déménagements sans jamais l’ouvrir jusqu’à ce mois d’avril…

Résumé :

Un soir au club, Phileas Fogg fait le pari de réaliser le tour du monde en 80 jours. Dès le lendemain, accompagné de son tout nouveau serviteur français, Jean Passepartout, les voilà lancés dans cette grande aventure.

Au fil des pages, nous suivons leurs aventures jusqu’au Moyen-Orient, en Inde, au Japon et encore aux Etats-Unis. Des aventures pleines de rebondissements, d’imprévus et de surprises.

Ce que j’ai aimé:

  1. Suivre une aventure comme on rêverait tous d’entreprendre
  2. Découvrir le monde via les yeux de l’écrivain, qui date d’une toute autre époque
  3. Très vite, je me suis retrouvée prise dans le jeu du pari, désirant plus que tout que Phileas mène à terme son aventure.

Je ne lis pas souvent de « vieux » livres, bien qu’ils m’attirent beaucoup. Même-si ce dernier n’est pas extrêmement vieux, 1872, la façon d’écrire et de parler n’est pas de l’ordre du Musso. Mais très vite je m’y suis accommodée.

J’ai réellement découvert un genre de lecture, le roman d’aventure, qui m’a énormément plu. J’ai adoré suivre les péripéties de notre gentleman anglais tout autour du globe. J’ai pu découvrir des contrées, qui pour certaines d’entre elles n’existent certainement plus de nos jours. J’ai pu découvrir des us et coutumes hallucinants. Bref, j’ai voyagé de mon canapé.

Je vous invite vivement à lire cette oeuvre (si ce n’est pas déjà fait), retrouvez-la juste ici.

Laurie

4 commentaires

  • Yannick CALLEWAERT

    Jules Verne, c’est à moi… Tu as mis un ‘s’ à ‘y’ : faute de frappe.
    Le livre se lit avec une facilité incroyable…
    Tu a oublié homme (on ressent le respect du vieil homme…)
    Où ils vivaient…

    De bonnes lectures en tout cas.

    • Laurie

      Ah bah mince, tata me dit que c’était chez mamie et pépé, mdr, je ne saurais pas le fin mot de l’histoire!
      Ah je vais corriger tout ça alors 🙂

      Merci en tout cas 🙂

  • Callewaert Corinne

    Ils ont l’air bien ces livres, mais le premier, kilomètre zéro, j’aurais bien envie de le lire. Quand tata aura fini de le lire, je lui demanderai 😁👍.
    Bonne lecture à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.